Lyon. Le pire est à venir pour les habitants des quais de Saône

29 mars, 2023 | POLITIQUE | 13 commentaires

Texte : Marco Polisson La piétonisation annoncée de la Presqu’île lyonnaise et le déport de 1000 passages de bus chassés de la rue de la République sur les quais de Saône vont totalement bouleverser ce cadre de vie bucolique. Un nouvel épisode cauchemardesque de la série #Lyon écolo.

Pendant que « les sachants » verts amusaient la galerie médiatique avec la rive droite du Rhône, ils avançaient secrètement leurs pions coté Saône. Tout était prêt. Les résultats de la concertation « Presqu’île interdite » à peine dévoilés par Doucet et Bernard, que les pelleteuses rentraient en action. Les quais qui se succèdent des Terreaux à Perrache vont être défigurés.

> QUAI DE LA PÊCHERIE

De mieux en mieux. Comme nous avons pu le constater dimanche, les bouquinistes sont désormais contraints de garer leurs camions sur le trottoir… On attend la réaction de l’association Droit du Piéton…

Les bouquinistes du quai de la Pêcherie ont été les premiers à en faire les frais : à cause de la nouvelle voie lyonnaise 3, cette piste cyclable à double sens, et de la voie de bus élargie, ils ne peuvent plus stationner leurs camionnettes en face de leurs casiers.

Leur doyen, dégouté, a décidé de jeter l’éponge et l’a annoncé dans Lyon People au micro du journaliste Serge Tonioni (reportage ici), appuyé par l’écrivain Jacques Bruyas, président de l’Union des Écrivains (lire son édito au vitriol dans notre magazine d’avril) .

La terrasse du Ké Pêcherie va être transformée en piste cyclable.

Les commerces du quai sont impactés quotidiennement par les travaux, notamment le bar restaurant Ké Pêcherie. « On n’a rien vu venir ! » déplore, fataliste, son patron Gary de Saint Jean dont la terrasse côté quai, a été rayée d’un coup de baguette maléfique à cause de la piste cyclable.

La perte d’exploitation de son bistrot est conséquente. Elle s’ajoute à la punition que lui avaient infligé les écologistes pour avoir installé un olivier centenaire sur sa terrasse, à l’angle du quai. Un atteinte gravissime au climat, sanctionnée par un mois de privation de terrasse en mars 2022 !

> QUAI SAINT ANTOINE

Après trois ans de travaux pour reconfigurer le parking Saint Antoine, les riverains pensaient en avoir fini avec les désagréments quotidiens mais ils vont devoir enchainer avec la piétonisation. Les plus impactés seront les habitants des immeubles Pitance (du 2 au 12 quai Saint Antoine). Leurs voitures sont garées dans leur parking souterrain de la copropriété, dont l’entrée est rue Mercière.

La fermeture annoncée de la rue Grenette va enclaver complètement leurs immeubles, alors que de la rue Chavanne à la rue Mercière, il est impossible de rejoindre le quai Saint Antoine, les accès de la rue Dubois (ci-dessus) et de la place d’Albon étant interdits aux voitures.

D’autre part, à partir de la Maison Antoine, dans la continuité du quai de la Pêcherie, la piste cyclable n°3 va être doublée, et la voie de bus élargie pour accueillir le trafic de la rue de la République piétonnisée. Les places de parking en surface sont menacées des deux côtés jusqu’au Pont Bonaparte. L’impact sur l’activité du quai Saint Antoine va être énorme, notamment pour le marché.

> QUAI TILSIT

La rénovation du Pont Bonaparte, lien organique entre Bellecour et Saint Jean, est un prétexte pour supprimer une des deux voies de circulation. Et va permettre aux écologistes d’effacer 22 places de stationnement entre la place Antonin Gourju et la rue Saint-Exupéry pour faire passer la piste cyclable.

La piste cyclable à double sens va longer le quai Tilsit et passer devant la synagogue. Le stationnement sera supprimé.

> QUAI MARÉCHAL JOFFRE

Le projet écologiste prévoit la suppression du stationnement en surface des deux côtés du quai Maréchal Joffre

En continuité du quai Tilstit, la piste cyclable de Maréchal Joffre est aujourd’hui commune à la voie de bus. L’accident de trottinette qui a couté la vie à deux adolescents en août 2022 a été odieusement instrumentalisé par les écologistes qui ont dégainé leur arme absolue : la voie lyonnaise 3, encore elle.

Dans la foulée, ils ont annoncé le réaménagement du terre-plein, côté parapet, avec l’objectif d’éradiquer le stationnement des deux côtés du quai, comme l’illustre ce visuel du quai Joseph Gillet extrait de leur campagne de communication sur la voie lyonnaise 3.

Courage à toutes et à tous #Marco2026

*Lien vers la pétition contre la fermeture de la rue Grenette > cliquez ici

Par : <a href="https://dev.lyonpeople.com/author/cof4" target="_self">cof4</a>

Par : cof4

epuis 2002, CO-F4, agence spécialisée dans la création de sites Internet à Lyon et la création graphique, accompagne de nombreux clients grâce à une équipe capable de répondre à toutes vos demandes en matière de communication Web & Print.

13 Commentaires

  1. JEAN BERNARD LEON FAURE

    les talibans sont la
    A espérer que la droite aux prochaines élections soit intelligente et ne rentre pas dans une querelle d’égo pour revenir au pouvoir et balayer toutes les conneries des écolos taliban

    Réponse
    • Anonyme

      J’ai abandonné ma voiture pour un vélo.
      Quel joie de voir toutes ces promesses de campagnes se concrétiser !
      Tous les conservateurs d’aujourd’hui seront ravis demain de voir ce superbe spectacle. Enfin débarrasse de ces tas de ferrailles roulants 🙂 .

      Réponse
  2. Anonyme

    ou comment étouffer l’économie de NOTRE centre ville , de NTRE belle ville de Lyon ❤️ dégradé par ce radicalisme vert.
    ou un juste milieu.
    devrait-il planter un peu de sécurité enfin autant que d’arbres et de zones piétonnes.
    hâte de faire disparaître doucet déjà bien invisible sur de nombreux sujets du quotidien.

    Réponse
  3. Physio69

    l’arrivée massive des pistes cyclables depuis 10 ans est la meilleure chose qui soit arrivée à cette ville depuis les quais de Rhône réaménagés, qui était des places de parking soit dit en passant.
    comment pouvez vous affirmer que de chasser la voiture tue l’économie, il suffit de se rendre en ville le samedi, qu’il pleuve ou non la rue de la ré n’a jamais été aussi pleine de monde. Pourtant il y a de places de parking et de voitures.

    Réponse
  4. DAGUETTE

    Je crains fort que tout ce qui a été réalisé par les écolos perdure avec une autre majorité lors des prochaines élections municipales!!
    Cela coûterait très cher de revenir en arrière.
    Il fallait y penser avant de voter pour cette équipe sectaire.

    Réponse
  5. Anonyme

    Tous ces projets sont excellents.
    Par qui êtes-vous payés pour dire du mal des écologistes à longueur de journée ?

    Réponse
  6. Anonyme

    Lyon et sa périphérie ressemble à Shenzen d’y il y a 20 ans. la différence c’est que Shenzen à évoluée

    Réponse
  7. Romain

    Sur des constats subjectifs, aucunes propositions.

    Aujourd’hui en 2023 les voitures deviennent de plus en plus indésirables en centre ville c’est un fait et une évolution de société.

    L’exemple parfait est Grenoble, son maire conspué pour son aménagement anti voiture en centre ville et systématiquement réélu. CQFD

    Réponse
  8. ernst kazira

    Dans trois ans on se débarrasse de ces écolos intégristes!!

    Réponse
  9. jacques-marc balloffy

    Les anonymes ont beau jeu de dire que ces projets sont excellents : ils habitent sans doute la banlieue , et viennent rarement dans le centre !!! J’habite vers les Célestins et je peux vous dire que c’est l’horreur pour rentrer chez moi , pire encore pour me garer : parkings très chers , souvent complets : alors je tourne , coincé dans une seule file , je pollue , moteur tournant à l’arrêt , alors que motos , vélos , trottinettes doublent dans tous les sens , même interdits , grillent les feux rouges…….Et les commerçants , brasseries , bars que je fréquente se plaignent tous d’une perte de clientèle importante !
    Ces écologistes à la vue très courte n’ont pas compris qu’ils allaient tuer le centre : mais ils s’en foutent , n’y habitant pas et respectant une idéologie dépassée dont la nocivité est visible dans les grandes villes : cf. PARIS !!!!

    Réponse
    • Anonyme

      j’habite dans le centre et trouve ça génial.

      Réponse
    • Martin

      Il va falloir passer au vélo, vous verrez ça fait du bien au corps et à l’esprit !
      Vous en avez manifestement besoin..

      Réponse
  10. Bénéd

    Ceux qui prennent les décisions n’habitent pas la presqu’île et encore moins la place d’Albon.
    Il n’y a plus d’école, plus de commerce indépendant, plus d’herbe, plus nos grands platanes, plus de rue pour permettre à nos voitures de sortir de la presqu’île et rejoindre le quai (arcade Dubois et place d’Albon, bientôt plus de marché sur le quai et des bouquinistes coincés entre leurs camions.
    On vous propose une voie de bus commune aux vélos. Surtout à ne pas prendre vous êtes en concurrence avec des voitures de police, la pénitentiaire et autres à grande vitesse…
    Le quai est tout le temps saturé, les voitures n’avancent pas. Sauf les rodéos nocturnes, qui nous réveillent.
    Et bientôt on veut nous imposer de changer de voiture. Voiture, qui est en très bon état puisqu’on s’en sert moins. C’est franchement pas écolo de nous forcer à changer de voiture. Dans le monde du vinted et du recyclage.
    Mais où est passé le bon sens?
    Sans oublier nos aînés terrorisés par les problèmes de sécurité et à qui on trouve toujours une bonne raison pour supprimer le S1.
    Quel gâchis !!!!

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

mardi 28 mai

Saint Eric


Recevez la newsletter

Restez informés en temps réels !

INSCRIPTION NEWSLETTER

Nous suivre

View More Results…