Près de Lyon. L’un des plus beaux châteaux d’Ecully est en vente

22 mars, 2023 | PATRIMOINE | 4 commentaires

Texte : Marc de Jouvencel C’est l’un des derniers châteaux écullois à n’avoir pas été démembré et transformé en copropriété. Alors qu’il va connaître une nouvelle vie, voici son histoire.

Cette propriété d’exception, inspirée d’un palais italien des bords du lac de Côme, est bien connue de nos fidèles lecteurs car elle figure en bonne place dans notre magazine spécial consacré au patrimoine d’Ecully*. La commune a connu son âge d’or architectural entre 1850 et 1914.

Situé sur l’avenue Guy de Collongue, ce château en est l’un des derniers fleurons. Affichant une surface d’environ 1500 m², il fut construit en 1877, élevé sur 4 niveaux, et comprend plus de 15 pièces. Sa façade en pierres flammées de Bourgogne, est orientée au sud ouvrant sur le parc clos de 2 hectares.

La propriété appartenait à l’origine au soyeux Sulpice Puy qui, après avoir fait fortune sous le 1er Empire dans le commerce de la soie avec la Chine, vendit son entreprise. Sa fille adoptive Claudine Fontaine Puy épousa à Paris dans les années 1820 Paul Duringe (originaire de Prusse).

Ce saint-cyrien fut l’adjoint direct et l’ami de Denfert-Rochereau, célèbre pour avoir dirigé la résistance de la place forte de Belfort durant la guerre de 1870, ce qui lui a valu le surnom de « Lion de Belfort ». Rentier, il acheta par ailleurs la propriété du duc de Morny dans l’Allier.

Tombé sous le charme d’une villa florentine de style Palladio, il démolit la maison Puy à Ecully et confia la construction des « Bruyères », importante construction néo-classique de plan rectangulaire, à l’architecte Frédéric Benoit en 1877. En 1912, un portique en avant-corps est rajouté sur la façade Nord sous la direction de l’architecte Charles Roux-Melien.

Son fils Alfred, égyptologue, peintre proche de Tony Tollet et son épouse Suzanne Blanchet héritent de la propriété qu’ils agrandissent la même année en acquérant auprès de la famille Jeannoray la propriété voisine « Beauvallon ». Rénovée, ils y installèrent leur fille Colette et son mari le baron Guy de Collongue, issu d’une lignée provençale, qui sera maire d’Ecully de 1937 à 1971 (ci-dessus).

Leurs quatre enfants Marie-Christine (comtesse de Flers), Gabriel, Solange (comtesse Etienne de Bellescize) et leur fils François-René grandissent dans la propriété. Le petit dernier qui est passé par les Chartreux puis la fac de Droit est ensuite monté à Paris poursuivre ses études. Après avoir rencontré son épouse Anne de Vanssay aux 2 Alpes, il fera toute sa carrière dans la banque (Société générale, Banque de l’Indochine, GODTP…).

Le couple et leurs trois enfants s’installent parc de Montretout à Saint Cloud, où se trouve également l’hôtel particulier de Jean-Marie Le Pen. « A l’issue du décès de mon père (1978) et de ma mère (1997), nous avons décidé de vendre les Bruyères, difficiles d’entretien » nous avait expliqué ce dernier qui possède toujours « Beauvallon ».

En 2002, la propriété est achetée par le publicitaire Jean-François Bourrec, cofondateur de l’agence Brainstorming, qui s’installe à l’étage et propose les salles de réception à la location pour des soirées évènementielles. Après le refus de la municipalité de le laisser lotir le parc, il a cherché à s’en séparer dès 2011.

Sur les rangs, l’EM Lyon avait envisagé de l’acquérir pour le transformer en espace pour séminaires mais avait renoncé en raison du prix demandé, jugé trop élevé. L’école de la CCI bâtit désormais son avenir à Gerland. Espérons que cette parenthèse spéculative soit vite refermée et qu’un amoureux du patrimoine sonne la renaissance de cette demeure atypique très Rome antique.

Les photos publiées sur le site de l’agence Barnes

Le parc arboré sur sa partie ouest, présente au sud une allée de topiaires bordant un bassin et ses sculptures.

Le majestueux hall d’entrée dessert 3 pièces de réception en enfilade et deux petits salons.

À l’étage un appartement familial se compose d’une pièce de vie avec cuisine, 5 chambres et deux salles de bains.

* Lyon People « Les secrets d’Ecully » 312 pages – A commander auprès de marie@lyonpeople.com (10 euros – port compris)

Par : <a href="https://dev.lyonpeople.com/author/cof4" target="_self">cof4</a>

Par : cof4

epuis 2002, CO-F4, agence spécialisée dans la création de sites Internet à Lyon et la création graphique, accompagne de nombreux clients grâce à une équipe capable de répondre à toutes vos demandes en matière de communication Web & Print.

4 Commentaires

  1. Lolo-ito

    Bien moche ces demeures bourgeoises

    Réponse
    • le bourgeois

      c’est sur qu’un apparte de beauf tout en laqué noir et blanc est bien plus joli … a oui, ne jamais oublier de garer la golf ou la bmw serie 1 en dessous du balcon ….

      Réponse
    • Anonyme

      La mauvaise foi des gens va loin

      Réponse
    • Giora

      Bien moches ces immeubles dortoirs qui surgissent partout!!

      Réponse

Trackbacks/Pingbacks

  1. Lyon. Cet incroyable château du 19e siècle est à vendre : son prix gardé secret – REGION NORMANDIE - […] En tout cas, il l’avait été pour l’école EM Lyon, qui avait envisagé à une époque d’acquérir le château…

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

samedi 25 mai

Saint Eric


Recevez la newsletter

Restez informés en temps réels !

INSCRIPTION NEWSLETTER

Nous suivre

View More Results…