Salaires OL: combien gagnent Lacazette et ses partenaires ?

3 avril, 2023 | SPORT | 0 commentaires

Texte : Morgan Couturier – Selon les révélations du quotidien sportif L’Équipe, le retour d’Alexandre Lacazette à l’OL aurait propulsé l’attaquant au sommet de la pyramide des salaires du club. Le buteur lyonnais reste toutefois très éloigné des fortunes versées aux stars du PSG, que les hommes de Laurent Blanc ont surpassé ce dimanche 2 avril (0-1).

On s’en amuse, on s’en offusque, au fil de ce sempiternel débat sur le bien-fondé de leur salaire. « Trop payés les footballeurs ? », la question mérite d’être posée, plus encore aujourd’hui, en ces temps de soulèvements contre la réforme des retraites et l’inflation. Toujours est-il que ces derniers demeurent d’incroyables créateurs de sentiments, de joie ou de haine, selon les résultats. Et puisqu’une économie singulière s’est créée autour de cette discipline, il n’est pas rare de voir les salaires de ces joueurs exploser d’année en année, au point d’atteindre des sommes parfois astronomiques.

Ainsi, selon les dernières révélations du quotidien sportif, L’Équipe, le sportif le mieux payé de la Ligue 1, ne serait autre que le Français, Kylian Mbappé, dont le feuilleton sur sa prolongation l’été dernier, l’amène aujourd’hui à percevoir un chèque conséquent de 6 millions d’euros bruts, tous les mois. La star du PSG écrase désormais ses compères d’attaque, le Brésilien Neymar et l’Argentin, Lionel Messi, tous deux estimés à 3 675 000€ bruts mensuels.

Lacazette, 19e salaire de Ligue 1

Dès lors, pour trouver trace d’un Lyonnais au classement des footballeurs les mieux payés, il convient de soustraire quelques millions d’euros. Et de regarder vers les dernières positions du Top 30 français. Sans surprise, le premier d’entre eux n’est autre que le capitaine, Alexandre Lacazette. Avec ses 450 000€ par mois, le meilleur buteur de l’OL ne figure qu’en 19e position des plus hauts salaires du championnat. À noter que si de tels émoluments semblent déjà particulièrement confortables, le « Général Lacazette » aurait divisé son salaire par deux, de façon à respecter les standards tarifaires lyonnais.

À ses côtés, son collègue de promotion, Corentin Tolisso a lui aussi, accepté de revoir à la baisse ses exigences. Autrefois payé un demi-million d’euros lors de sa période bavaroise, le milieu de terrain émarge aujourd’hui à… 400 000€ bruts mensuels. L’homme aux 28 sélections s’est ainsi aligné avec deux de ses partenaires, le Croate Dejan Lovren et Jérôme Boateng. Considéré comme un flop depuis son arrivée en 2021, l’international allemand vit toutefois ses derniers jours entre Rhône et Saône. En fin de contrat cet été, le défenseur ne devrait pas être conservé et ainsi permettre à John Textor et Jean-Michel Aulas de réaliser quelques précieuses économies.

Laurent Blanc au pied du podium des entraîneurs les mieux payés

Un raisonnement également valable pour Houssem Aouar (300 000€/mois) et Moussa Dembélé (250 000€/mois), dont les aventures lyonnaises ont de grandes chances de s’estomper cet été. De quoi faire un peu plus de place au très clivant Rayan Cherki, dont le salaire est d’ores et déjà estimé à 210 000€. Alors que sa prolongation de contrat, quasiment automatique, est dans les tuyaux, l’espoir tricolore pourrait alors gonfler ses émoluments à 300 000€. À moins que les sirènes parisiennes ne lui fassent tourner la tête…

Bien loin des hommes, le salaire moyen des féminines est estimé à 14 000€

 

Toujours est-il que du haut de ses 19 ans, Rayan Cherki apparaît déjà au-dessus de la moyenne des salaires lyonnais, fixée selon l’Équipe, à 160 000€. Un revenu confortable qu’Anthony Lopes et Thiago Mendes (300 000€/mois) autant que Maxence Caqueret et Nicolas Tagliafico (280 000€), surclassent eux aussi. Il en va de même pour Laurent Blanc, l’ancien sélectionneur de l’Équipe de France pointant à 230 000€ bruts mensuels. Un salaire largement inférieur aux 665 000€ de Christophe Galtier à Paris, mais également en deçà d’un autre pensionnaire du banc lyonnais, l’actuel coach de Rennes, Bruno Génésio (250 000€/mois).

Enfin, alors que la question des salaires de Ligue 1 suscite déjà de vives réactions, leur comparaison avec leur équivalent féminin continue de fournir du grain à moudre aux partisans de l’égalité hommes/femmes. Pour autant, l’égalité salariale demeure aujourd’hui, un mythe. Et pour cause, le salaire moyen de l’OL Féminin n’est mesuré qu’à… 14 000€. Le plus haut revenu revient là encore, à la capitaine, une certaine Wendie Renard (40 000€/mois).

L’octuple championne d’Europe devance la buteuse Ada Hegerberg (35 000€), Amel Majri (32 000€), Delphine Cascarino (30 000€) ou encore sa comparse, Griedge Mbock (28 000€). Soit 25 413€ de plus que le salaire mensuel moyen en France. Un argument de plus pour les détracteurs du ballon rond. Justifiées ou non, on vous laisse juger de ces rémunérations…

Par : <a href="https://dev.lyonpeople.com/author/cof4" target="_self">cof4</a>

Par : cof4

epuis 2002, CO-F4, agence spécialisée dans la création de sites Internet à Lyon et la création graphique, accompagne de nombreux clients grâce à une équipe capable de répondre à toutes vos demandes en matière de communication Web & Print.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

mardi 28 mai

Saint Eric


Recevez la newsletter

Restez informés en temps réels !

INSCRIPTION NEWSLETTER

Nous suivre

View More Results…