Lyon. La mairie écologiste supprime la buvette du Lyon Hockey Club

22 février, 2023 | POLITIQUE | 1 commentaire

Texte : Morgan Couturier Mis au courant par le bouche-à-oreille, le Lyon Hockey Club s’est vu confirmer par la mairie écologiste, la suppression de la buvette les soirs de match à la patinoire Charlemagne. Un épisode talibanesque de la série #Lyon écolo.

Dans la famille des clubs lyonnais pénalisés par la mairie écologiste, tirer la carte du Lyon Hockey Club a tout l’air d’être une bonne pioche. Au grand dam de l’association et de son président Fabrice Baravaglio, le LHC semble bien parti, en effet, pour rejoindre l’association LOU Rugby ou l’Association Sportive Bellecour Perrache, dans la triste liste des structures sportives sanctionnées par Grégory Doucet et ses élus. En cause, l’utilisation de la buvette de la patinoire Charlemagne les soirs de match, que la Ville de Lyon a trouvé bon de bannir dès à présent. Sans avertissement préalable.

« Au retour des vacances de Noël, nous avons reçu une lettre recommandée de la mairie disant que l’on occupait la buvette de manière illégale. C’est à travers ce courrier administratif que l’on a appris l’interdiction d’occuper les locaux de la buvette. Ils nous ont quand même menacés de nous envoyer devant le tribunal administratif », regrette le président, blessé par « ce coup bas de la mairie ».

« Proposer à une autre association d’ouvrir une buvette pendant nos matchs, c’est juste énorme ! »

Plaqué contre les parois de la patinoire du jour au lendemain, le LHC pensait pourtant répondre à toutes les règles, en témoigne l’autorisation obtenue jusqu’alors d’utiliser la buvette, comme le bar, jusqu’à dix fois par saison. « Ce qui nous choque, c’est qu’en pleine saison, ils changent les règles », poursuit Fabrice Baravaglio, désormais contraint de jongler avec la perte de recettes estimées à 50 000€.

Fabrice Baravaglio, président du LHC, au régime sec !

« Le bar appartient à la mairie, donné en gérance à une personne extérieure (l’association Club des Sports de Glace de Lyon, présidée par Monique Peizerat, ndlr). Mais celui-ci était fermé jusqu’alors les soirs de match, pour laisser le club gérer ses spectateurs au bar comme à la buvette », précise ce dernier. Problème, ledit gérant serait, selon nos informations, en proie à certains problèmes financiers, de quoi l’inciter à réclamer la gestion du bar et de la buvette à temps complet, y compris lors des joutes du LHC. Une requête acceptée par l’adjointe aux sports, Julie Nublat-Faure.

« C’est nous qui attirons le chaland. On a près de 2000 personnes par match depuis 3-4 matchs. On a travaillé pour faire venir ces spectateurs. Alors proposer à une autre association d’ouvrir une buvette pendant nos matchs, c’est juste énorme. La mairie leur a donné nos droits dans notre dos », embraie Fabrice Baravaglio, pourtant ouvert à diverses alternatives, comme la location du bar les soirs de matchs ou la possibilité de s’accorder sur une gestion harmonieuse des équipements.

L’adjointe aux sports pointe la mauvaise condition physique des jeunes mais freine l’épanouissement des clubs

« Il y a des passe-droits, et on ne comprend pas pourquoi », souligne le hockeyeur, coupant néanmoins court à l’hypothèse d’une hausse du prix des licences. « Il est hors de question que les enfants en pâtissent », réagit-il instinctivement. Qu’à cela ne tienne, pareille coupe budgétaire ne sera pas sans conséquence. Bien placé pour monter d’une division, le LHC se garde ainsi le droit de refuser cette accession, de manière à éviter au club de revivre certaines déconvenues financières.

Surtout, ce dernier pourrait revoir à la hausse le prix des places. « Ce n’est pas ce que l’on veut. On veut trouver une compensation. On va faire du lobbying tant qu’il n’y aura pas de discussion », dévoile Fabrice Baravaglio, une pétition ayant été lancée pour obtenir le retour de la buvette. Lancée début février, celle-ci enregistre aujourd’hui près de 2900 signatures. Pour quelle avancée ? Une fois encore, le suspense reste entier. Et les questions sans réponse.

>Retrouvez la pétition ici

Par : <a href="https://dev.lyonpeople.com/author/cof4" target="_self">cof4</a>

Par : cof4

epuis 2002, CO-F4, agence spécialisée dans la création de sites Internet à Lyon et la création graphique, accompagne de nombreux clients grâce à une équipe capable de répondre à toutes vos demandes en matière de communication Web & Print.

1 Commentaire

  1. yannick

    Honteux coup bas de la part de la ville, comment accepter qu’une structure récupère sans rien faire les fruits du travail d’un club qui propose un spectacle sportif magnifique et accessible à toutes les bourses (5€ la place !!) ?

    Courage au LHC !

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

samedi 25 mai

Saint Eric


Recevez la newsletter

Restez informés en temps réels !

INSCRIPTION NEWSLETTER

Nous suivre

View More Results…