Lyon. Le pizzaiolo mafieux Edgardo Greco va-t-il humilier une seconde fois Interpol et la Justice italienne ?

22 février, 2023 | JURIDIQUE | 2 commentaires

Texte : Marco Polisson – Vingt jours après son interpellation médiatique à Saint-Etienne, le pizzaiolo italien du Ness continue d’occuper le devant de la scène.

La saga du pizzaiolo Edgardo ne fait que commencer et elle s’annonce piquante en termes d’ego pour les super flics d’Interpol comme pour la justice transalpine. Comme nous vous le révélions la semaine dernière, Edgardo Greco a échappé aux pandores italiens et français pendant 16 ans, après avoir fui l’Italie où il est accusé d’un double meurtre.

Et durant sa cabale, il a fait escale à Lyon, et plus précisément au Ness, où il a officié comme cuisinier – sous la fausse identité de Paolo Dimitrio -, pendant une année pour Thierry et Christine di Litta, boulevard des Brotteaux à Lyon 6ème. Nous lui avions consacré une page dans la rubrique gastronomique du magazine Lyon People de novembre 2014.

Il est fort probable qu’il ait cuisiné pour les pandores qui le recherchaient

Or le restaurant italien, depuis transformé en bar à bières sous l’enseigne Barabaar n’est situé qu’à 3 kilomètres d’Interpol. Il est donc fort probable que des policiers lancés à ses trousses aient savouré les délicieux risottos et pizzas du « mafieux le plus recherché d’Italie » selon leur propre expression. Ce qui, avouons-le, constitue un premier pied de nez al dente.

Le western spaghetti ne s’arrête pas là. Embastillé dans une « prison régionale », le tueur mafieux à la solde de la famille Perna-Pranno, âgé de 63 ans, était promis à une extradition menée tambour battant. Mais, aux dernières nouvelles, il semblerait qu’il y a « une couille dans la pizza trois fromages » pour rester dans la trivialité carabinière, de mise dans les geôles italiennes, selon son avocat commis d’office, Maître Benoit Courtin.

Toujours est-il que cette histoire rocambolesque amuse beaucoup nos internautes. Sur nos réseaux, et notamment Facebook, chacun y va de son commentaire, plus ou moins drôle ou épicé. Mais la palme revient à Jean-François Claudet qui assure, plein de bon sens, qu’Edgardo « a déjà purgé sa peine. 16 ans à Saint-Etienne, personne n’y va de son plein gré ».

Celle-là, elle va faire ma semaine !

Par : <a href="https://dev.lyonpeople.com/author/cof4" target="_self">cof4</a>

Par : cof4

epuis 2002, CO-F4, agence spécialisée dans la création de sites Internet à Lyon et la création graphique, accompagne de nombreux clients grâce à une équipe capable de répondre à toutes vos demandes en matière de communication Web & Print.

2 Commentaires

  1. Pol

    Alors c’est le jackpot ??

    Réponse
  2. Pol

    Sacré Marco ,vous êtes à perpétuité sans remise de peine !

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cliquez ici pour SIGNALER UN ABUS
Vous pouvez nous adresser un email afin de signaler un contenu. Merci de préciser l’adresse de la page dans votre email. Votre signalement sera pris en compte au plus tôt.

mardi 28 mai

Saint Eric


Recevez la newsletter

Restez informés en temps réels !

INSCRIPTION NEWSLETTER

Nous suivre

View More Results…